Une belle dynamique Congrès dans les Bouches du Rhône !

Entre la onzième rencontre du Réseau Jeunes, l’organisation de Banquets Citoyens Expérimentaux et des formations sur la justice sociale, l’Union des Centres Sociaux des Bouches-du-Rhône mange et respire « Congrès ». L’occasion de revenir avec Joseph Richard-Cochet, délégué départemental, sur la façon dont le département s’est saisi de la démarche.

Parfois, il est possible de trouver du positif dans le plus négatif. C’est ce qui s’est notamment passé pour l’Union des Centres Sociaux des Bouches-du-Rhône, comme l’explique Joseph Richard-Cochet : « [Dans le cadre de la démarche Congrès], le COVID-19 a été un bon allié car il a mis en avant les problèmes de justice sociale qui existaient déjà ». Ainsi, la pandémie est devenue une motivation de plus pour s’investir dans la démarche Congrès afin de réfléchir aux enjeux autour de la démocratie et de la justice sociale.

Dès le départ, avant même la pandémie, ces deux thématiques intéressaient déjà beaucoup les habitant.e.s du département. Cet intérêt s’est d’ailleurs manifesté dès la Mise en Bouche, l’émission qui a marqué le coup d’envoi de la démarche Congrès. Ce lancement a d’ailleurs été l’occasion d’organiser un visionnage collectif dans un centre avec une cinquantaine de personnes. « Pas mal de gens sont venus mais également des administrateur.rice.s qui n’étaient pas forcément impliqué.e.s dans le Conseil d’Administration de l’Union. Tout le monde s’est saisi de ça et à la fin de l’émission, on a même fait un petit débat qui a donné un retour très positif », confie Joseph Richard-Cochet. Deux ans plus tard, la dynamique a été conservée malgré la pandémie mais surtout en raison d’elle. Le COVID-19 ayant tout amplifié, cette démarche de réflexion sur la démocratie et la justice sociale est devenue d’autant plus cruciale.

Il y avait donc une opportunité de mettre le sujet sur la table qui a été saisie : « Notre Conseil d’Administration est très politique […] donc c’est intéressant de travailler une thématique sur le long terme, pendant trois ans, pour en aborder les différents aspects : les discriminations, l’économie… ». Ainsi, en 2020, un temps d’échanges sur la question de la justice sociale a été organisé à l’occasion de l’Assemblée Générale en coopération avec le collectif Philosophes Publics. Des professeurs de philosophie qui ont pour habitude d’animer des débats dans l’espace public sont donc venus pour aider les participants de l’AG à se saisir des enjeux de justice sociale. Un exercice de définition et de réflexion nécessaire compte tenu de l’ampleur de la thématique comme le confie Joseph Richard-Cochet. « La justice sociale, on s’en saisit, ça nous parle tous mais en même temps, on ne sait pas exactement quoi faire. C’est une thématique intéressante mais aussi très large et on ne voulait pas se noyer dans un verre d’eau. »

Cette dynamique d’apprentissage et de formation va d’ailleurs se poursuivre grâce aux actions de l’Union des Centres Sociaux des Bouches-du-Rhône. Cette dernière a en effet pour coutume d’appuyer ses adhérents sur l’aspect communication et sur l’aspect accompagnement. Ainsi, sur l’organisation des Banquets Citoyens Expérimentaux pour l’été 2021, l’Union a continué à assurer ces deux fonctions en organisant notamment une journée de formation avec Aequitaz. « Toutes les personnes impliquées sur l’organisation des Banquets Expérimentaux se sont réunies, on s’est tou.te.s mélangé.e.s et on a potassé les questions de justice sociale pour l’aborder en trois temps : l’aspect économique, l’aspect discriminations et l’aspect du care. Cette structuration a d’ailleurs été reprise par les banquets pour leur débat », explique ainsi Joseph. Afin de s’enrichir de cette formation et de sa mise en pratique, l’Union souhaite d’ailleurs organiser une deuxième journée de formation pour faire un bilan mais également pour commencer à se projeter sur l’été 2022 grâce aux expérimentateurs qui auront le rôle de « groupe pilote ».

Mais avant l’année prochaine, le département va également accueillir le Réseau Jeunes de 2021 (du 30 octobre au 3 novembre 2021, à Marseille). Bien que le Réseau se réunisse tous les ans, cette année il aura une saveur particulière en s’inscrivant dans la Démarche Congrès portée par l’ensemble du réseau : « le Congrès ce n’est pas que un temps pour des professeur.e.s ou des fonctionnaires retraité.e.s. C’est un moment pendant lequel on veut toucher tou.te.s les habitant.e.s, y compris les jeunes ! Il faut donc qu’on les intègre à cette démarche. » Ainsi, le Réseau Jeunes va organiser son propre banquet le dernier jour afin de conclure cette onzième édition.

En attendant, l’Union des Centres Sociaux commence à se projeter sur l’été 2022 et la campagne des 150 Banquets Citoyens, plus motivée et déterminée que jamais.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Courriel
Partager sur print
Imprimer
Aller au contenu principal