Un parcours d’insertion professionnelle pour les réfugiés à Guingamp

Le centre social de Guingamp, ainsi que 3 autres structures partenaires, se sont alliées pour proposer une formation à des métiers industriels à 14 personnes réfugiées du territoire.

C’est une première en Bretagne : donner la possibilité à quatorze réfugié.e.s d’accéder à l’emploi durable via une formation de neuf mois. Ce dispositif, baptisé « Guing’Emploi et compétences », est porté par le centre social de Guingamp ainsi que Coallia, association d’aide à l’hébergement, le Centre de formation pour adulte en Bretagne (CLPS) et l’agence d’intérim d’insertion guingampaise Alter.

Le centre social de Guingamp travaille depuis longtemps avec les personnes d’origine étrangère du territoire notamment à travers des ateliers socio linguistiques. Leur engagement a permis au centre d’être reconnu comme acteur central dans l’accompagnement de ces personnes, notamment par l’agglomération qui les financent sur ce volet. Le centre social pilote également  le réseau DAO (Dynamique Apprentissage Orientation) réunissant toutes les structures locales étant en lien avec des personnes étrangères sur le territoire. De nombreux services sont proposés comme une permanence numérique, de l’orientation… et pour les structures : des rencontres inter acteurs, pluridisciplinaires, permettant d’apporter une solution commune sur une situation complexe (voir plaquette ici). « Lorsqu’on est interpellé, cela permet d’associer nos compétences et d’apporter des solutions complètes plutôt que chaque structure apporte une réponse partielle, » explique Nathalie Decroix, responsable du centre social de Guingamp. Le centre social parvient à réunir autant les services de l’Etat (député, maison du département…), que des réseaux bénévoles et des associations du territoire. « C’est là la force du centre social, de par sa neutralité, on arrive à mettre autour de la table des personnes qui ne se réunirait pas forcément. »

PARTENARIATS LOCAUX

De par ce réseau, les liens du centre social avec ces acteurs locaux se sont renforcés. En parallèle, Dominique Laurent, sous-préfète de Guingamp, et quelques élus, ont fait le constat du manque de mains d’œuvres dans l’industrie locale, agroalimentaire notamment, ainsi que de nombreux jeunes migrant.e.s ayant du mal à s’insérer dans le monde du travail. C’est dans ce contexte qu’a été lancé « Guing’Emploi et compétences », en septembre dernier, financé par la Région et la direction régionale jeunesse et sport. La formation qualifiante de 9 mois vient de démarrer le 2 décembre dernier. Quatorze personnes réfugiées vont d’abord passer un mois au centre social de Guingamp. L’objectif : leur faire découvrir le territoire, participer aux ateliers de français et créer une cohésion de groupe à travers diverses activités. Ce premier mois, ils.elles seront également accompagné.e.s par Coallia pour lever tous les freins administratifs (problèmes de logements, de garde d’enfants..). « En fait l’idée c’est qu’ils puissent démarrer réellement leur formation en ayant l’esprit libre et se concentrer pleinement sur l’apprentissage et leur retour à l’emploi, » raconte Nathalie Decroix.

Entre janvier et août, les 14 recrues suivront une formation de français diplômante et alterneront entre stage théorique, et pratique en entreprise. Mais ils.elles seront toujours en lien avec le centre social, 2 heures par semaine, pour continuer à tisser du lien social et à s’intégrer dans la vie du quartier.

Parmi les postes envisagés par les porteurs de l’opération, certains métiers sous tension en termes de recrutement comme les conducteurs de ligne, mais aussi des caristes, des agents de production ou de tri. Avec en ligne de mire, à partir de juin 2020, l’accès à un emploi direct post-formation en alternance, intérim ou CDI.

Si elle est couronnée de succès, l’expérience a vocation d’être essaimée dans d’autres territoires. Un projet à la fois innovant, coopératif, et prenant en compte les besoins du territoire, de ses habitant.e.s et qui aura, à terme, un impact sur l’activité économique de la commune !

Contact: Nathalie DECROIX, responsable – nathalie.decroix@caf.fr, 02 96 73 41 35

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Courriel
Partager sur print
Imprimer
Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils