Pour une vie associative ambitieuse dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Le monde associatif joue un rôle essentiel dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). En tant qu’espaces de participation citoyenne, les associations construisent leurs actions au plus près des besoins des territoires, en apportant notamment aux habitant.e.s des services essentiels à leur qualité de vie.

Néanmoins, les associations doivent faire face à une augmentation des besoins sociaux et cela dans un contexte socio-économique, sanitaire et humain qui se crispe davantage car marqué par l’épidémie de COVID-19. En effet, même si elles continuent d’agir pour la cohésion sociale, force est de constater que la crise sanitaire a des conséquences importantes pour les associations, d’autant plus pour celles intervenant dans ces quartiers.

Conscients des enjeux auxquels font face les associations intervenant dans dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, Le Mouvement associatif a initié une démarche d’échanges, de réflexion et de travail, s’appuyant sur un collectif d’acteurs associatifs et animé par la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de France, dans un double objectif :

– Soutenir et valoriser l’action des associations au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville

– Y renforcer les coopérations inter-associatives pour mieux répondre de façon coordonnée et concertée aux besoins des territoires et aux attentes des habitant.e.s

Cette démarche a d’abord donné lieu à la réalisation d’un guide de bonnes pratiques « L’interassociatif au service de la proximité » pour permettre une meilleure connaissance et un essaimage des actions menées au sein des QPV. Puis à la rédaction d’une charte de coopération inter-associative favorisant la relation partenariale entre les associations intervenant dans ces territoires, charte signée, 2 mois après son lancement, par plus de 100 associations.

Le collectif porte aujourd’hui 16 propositions pour une vie associative ambitieuse dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, à destination des pouvoirs publics nationaux, des pouvoirs publics territoriaux et des acteurs associatifs, et ce autour de 4 enjeux :

  1. Soutenir les petites associations employeuses
  2. ➔ Garantir l’expression et la place des associations non fédérées
  3. ➔ Favoriser la participation des habitant.e.s
  4. ➔ Permettre une meilleure coopération entre associations et acteurs de la politique de la ville

 

En savoir plus : https://lemouvementassociatif.org/plaidoyer-vie-associative-qpv/

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Courriel
Partager sur print
Imprimer
Aller au contenu principal