Pacte du Pouvoir de Vivre: des mesures écologiques et sociales pour les Municipales

Le 5 mars 2020 s’est tenue la rencontre du Pacte du Pouvoir de Vivre, collectif réunissant 55 organisations dont la FCSF autour d’un objectif commun : ne plus dissocier les questions sociales et environnementales pour donner à chacun le pouvoir de vivre. Ce pacte rassemble 66 propositions, pensées et défendues collectivement, qui permettent à la fois de lutter contre le dérèglement climatique, enrayer l’érosion de la biodiversité et améliorer le quotidien des citoyens, et vise à peser sur les politiques publiques.

La rencontre de ce jeudi, accueillie aux Grands Voisins à Paris, marquait la dernière étape du Tour de France du Pacte du Pouvoir de Vivre, parti à la rencontre de milliers de français déterminés à agir pour que les questions démocratiques, environnementales et sociales soient mises au cœur des décisions publiques. A l’issue de ce Tour de France, le collectif a décidé de passer à la vitesse supérieure et de se saisir des prochaines élections municipales comme d’un levier. Le Pacte du Pouvoir de Vivre a donc présenté hier 10 mesures écologiques et sociales incontournables pour les élections municipales.

 

  • Les mesures:
  • n°1 : Développer les alternatives actives et collectives pour diminuer drastiquement les trajets en voiture individuelle.
  • n°2 : Réduire l’utilisation des pesticides de synthèse de 50 % dans les zones agricoles.
  • n°3 : Garantir des cantines bio, locales et socialement responsables avec l’objectif de servir 60% de produits bio et locaux et au moins 2 repas végétariens par semaine.
  • n°4 : Lutter activement contre la précarité énergétique des personnes modestes et mettre en place un plan de rénovation thermique des bâtiments publics.
  • n°5 : Lutter contre l’artificialisation des sols en posant un moratoire sur toute ouverture ou extension de grandes surfaces commerciales ou logistiques dès 2020.
  • n°6 : Garantir aux personnes migrantes et réfugiés l’accueil et l’hospitalité et offrir des réponses aux situations d’urgence (hébergement, santé, éducation).
  • n°7 : Garantir l’accès à la santé pour toutes et tous au sein des territoires.
  • n°8 : Réguler les marchés du logement avec des loyers encadrés, un coût du foncier maîtrisé et des logements sociaux en nombre suffisant.
  • n°9 : Lancer un plan “Logement d’abord” avec l’objectif de zéro sans-abris dans nos communes.
  • n°10 : Intégrer les citoyens aux politiques publiques locales, en allouant 10% du budget communal pour la démocratie participative.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Courriel
Partager sur print
Imprimer
Aller au contenu principal