Des habitants au pilotage : un défi pour notre réseau !

Par • 7 Déc, 2018 • Catégorie: Accueil, Actualités, Vie de la FCSF, Zoom sur

Les JPAG c’est le rendez traditionnel des professionnel.le.s des centres sociaux, tous les deux ans. Un temps de formation, mais aussi et surtout un temps de rencontre, de partage d’analyses et d’expériences. Cette année, du 14 au 16 novembre, nous étions à Strasbourg avec 450 directrices et directeurs de centres. Quasiment tous les départements et fédérations étaient représentés !

 

Place des habitants dans la société, place des habitants dans les centres

Place des habitants dans le pilotage des centres sociaux, enjeux d’actualité dans les centres et les territoires (impact social, jeunesse, économie), exercice de la fonction de direction dans les centres… les 3 journées se sont attachées à poser des jalons, des possibles, des conditions, mais aussi à regarder en face les freins et difficultés auxquels les professionnel.le.s se confrontent au quotidien sur ces dimensions. Il y en avait pour tous les goûts et attentes avec pas moins – accrochez-vous – de 2 plénières, 31 ateliers, 7 forums ouverts, trois temps hybrides entre mini-plénières et travaux en groupes, 3 soirées festives et une restitution (très) animée des travaux avec une compagnie de théâtre.

Que tirer quasi à chaud de ces rencontres ? D’abord l’enjeu fondamental, rappelé en ouverture des JPAG par Claudie Miller, présidente de la FCSF, de porter haut et fort l’ambition du pilotage dans les centres par les habitants. Une ambition qui s’inscrit dans la réflexion plus globale portée depuis le congrès de Lyon en 2013 autour de la place des habitants dans la société. Marion Carrel, chercheuse, spécialiste des questions de participation, insistait, elle, sur l’enjeu de la délibération, du rôle des centres et des habitants dans la lutte contre les inégalités dans la société, et interrogeait les centres sociaux sur leur rapport aux mobilisations de collectifs d’habitants.

   

Transformer les freins en leviers

Les trois jours ont ensuite été l’occasion de plancher sur des freins à transformer en conditions pour garantir le pilotage dans les centres sociaux par les habitants, et par là-même de réfléchir aux rôles et postures des professionnel.le.s. Quels nouveaux modes d’organisation démocratique imaginer dans les centres ? Quels espaces d’engagement et de prise de décision ouvrir ? Comment partir de ce qui fait sens pour les habitants ? Quelles articulations entre administrateurs et pros ? Comment faire évoluer des postures et pratiques professionnelles ? Comment apprendre à lâcher prise ?

Au sortir des JPAG, plusieurs idées fortes ont été mises en exergue. Nous sommes convaincu.e.s de l’intérêt des habitants au pilotage… mais comment on y va ? Il y a encore du chemin… Regardons moins ce que le DPA, l’écoute et la veille apportent au centre mais centrons-nous plus sur ce qu’ils apportent aux habitants ! En matière de développement du pouvoir d’agir justement, notre réseau avance à grands pas. Il y a 5 ans, nous parlions du DPA pour les habitants, nous nous interrogeons aujourd’hui sur les habitants au pilotage de nos structures ! Creusons les leviers repérés durant les trois jours (organisations démocratiques repensées, enjeu de la clarté du qui fait quoi…). Soyons conscients de la force de notre réseau et de sa reconnaissance nationale par les pouvoirs publics pour avancer, porter nos idées et notre vision !!!

   

Si on vous dit Bredelers, Lolita et Inédit Théâtre…

Nous n’avons pas que travaillé durant les trois jours : Il y avait tout le reste !!! Nombreux temps informels autour du café, dégustations de spécialités locales, soirées festives au Vaisseau (Centre de découverte des sciences et des techniques à Strasbourg), au centre social Fossé des Treize (théâtre d’impro avec la compagnie Lolita), ou au centre l’Albatros (concert d’un groupe de rock alternatif alsacien : les Bredelers… allez donc faire un tour sur internet pour les écouter)… Les centres et la fédération du Bas Rhin ont su proposer aux participant.e.s un programme gourmand, curieux et décalé… Décalé, on pourrait aussi dire cela de la séquence finale de restitution des trois jours avec la compagnie de théâtre d’improvisation Inédit Théâtre !!! Notre rapport aux habitants a été bien secoué !

   

 

En images :

En interviews vidéos:

Retrouvez toutes les interviews vidéos réalisées par Triple C sur notre playlist YouTube ici !

 

Et quelques premiers documents ressources diffusés pendant les JPAG :

Impact et utilité sociale

Modèles socioéconomiques

Les JPAG en quelques chiffres :

Nombre de participants : 450

Nombre de fédérations représentées : 42 sur 44

Nombre de formes d’animations : 46

Nombre de visionnage des plénières diffusées en live : 443

 

Parallèlement aux JPAG, se tenaient les JPJ, journées professionnelles de la jeunesse, organisées par la fédération du Bas-Rhin. Celles-ci ont réuni une centaine de professionnel.le.s qui se sont interrogé.e.s pendant trois jours sur la place des jeunes et de l’animation jeunesse sur nos territoires. Avec nombre de questions qui ont croisé celles travaillées durant les JPAG, les jeunes étant des habitants comme les autres !

Les vidéos en direct des conférences 

La page Facebook

 

Vous voulez vivre ou revivre les JPAG ?

Interviews, tweets, photos, retransmission des plénières… Entre la page facebook des JPAG (JPAG Strasbourg 2018), notre fil twitter (#JPAG2018), la chaîne YouTube des centres sociaux, la rubrique JPAG en direct sur notre site, et la plateforme cestpossible.me qui présente plusieurs des expériences valorisées durant ces trois jours, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez rien vu des JPAG !!

A venir : une vidéo bilan des 3 jours !

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire