Le dernier C’est possible ! « connecte les habitants »

Par • 22 Nov, 2017 • Catégorie: A la une, Accueil, Actualités

C’est déjà le 9ème round pour le magazine qui donne envie d’agir. Pour ce dernier numéro de l’année 2017, nous sommes allés à la rencontre de plusieurs centres sociaux qui ont fait du numérique et des nouvelles technologies un outil pour mettre en lien, dans le réel, les habitants des quartiers entre eux, ou à travers la France ! A découvrir : Germaine, le camion numérique de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de Vendée ; les tablettes du centre social 1 2 3 Bocage dans l’Allier, les centres sociaux connectés de la Fédération des centres sociaux du Nord Pas de Calais, et l’espace numérique du centre social Tempo à Blain (Loire Atlantique). Et pour compléter le tout, une interview de Pierre Mazet, chercheur à l’Odenore à Grenoble, sur la dématérialisation des administrations publiques et le non-recours aux droits. 

 

 

Nous vous proposons en exclusivité l’article sur le club tablettes pour les plus âgés au centre social 1 2 3 Bocage dans l’Allier: 

Des grands-mères sur Facebook

Dans les territoires ruraux, l’isolement frappe les plus fragiles, notamment les seniors. C’est pourquoi les administrateurs du centre social 1, 2, 3 Bocage se sont saisis du problème en mettant en place un réseau de visiteurs à domicile : ils sont partis à la rencontre de ces personnes âgées, souvent seules et peu mobiles. Le manque le plus criant qui est remonté par leur intermédiaire, c’est que ces seniors se sentaient complètement déconnectés de la vie sociale locale.

Comme l’explique Gregory Guérin, le directeur du centre, « aujourd’hui la communication passe par les sites internet, les réseaux sociaux, les mails. Or, dans les fermes isolées, Internet n’arrive pas toujours… Quand on a la main qui tremble, difficile de piloter une souris… Et les ordis, ça paraît très abstrait. Pour les aider à sortir de l’isolement, il nous a paru essentiel de le faire avec les outils d’aujourd’hui. Nous avons donc acheté des tablettes, plus petites, plus mobiles, plus faciles à utiliser que les ordinateurs. Nous les avons équipées de logiciels facilitateurs et sommes allés les installer à domicile. Parallèlement, nous organisons des ateliers qui leur proposent des formations sur mesure, adaptées à leurs besoins et désirs ».

Écoutons-les, ces seniors, justement: « mes petits-enfants habitent loin. Grâce à la tablette, j’ai des photos régulièrement, je n’oublie plus les anniversaires, s’exclame Colette. D’ailleurs je ne loupe plus aucun rendez-vous. Et qu’on ne me dise pas que ça empêche la mémoire de fonctionner! Avant je marquais sur le calendrier… ». Geneviève a encore d’autres motivations: « on a appris beaucoup de choses en quelques mois. Je suis administratrice du Crédit Agricole. Je communique avec les autres de cette façon, j’envoie les comptes rendus. Sans ces ateliers, je n’aurais pas pu me débrouiller. Maintenant j’ai envie d’apprendre, mes enfants sont fiers de moi ! ». Même Huguette qui n’avait pas envie de s’y mettre au départ, s’est laissée convaincre par sa fille, bénévole au centre social. Toutes les deux s’envoient très souvent des messages, le contact n’est jamais rompu ni distendu. Elle fait aussi des jeux en ligne, « ça fait passer de bons moments, je me sens moins seule ».

Tous mettent en avant leur volonté de continuer, d’aller de l’avant… Mais, nous le voyons, les motivations comme les pratiques sont différentes. « C’est pourquoi, poursuit Gregory Guérin, il est si important d’installer ces tablettes à domicile et de les adapter aux besoins de chacun. Aucune tablette n’est configurée comme celle du voisin. Et nous les adaptons au fur et à mesure des progrès qui génèrent d’autres envies. Ces tablettes ont permis un développement de l’autonomie, une plus grande confiance en soi et une meilleure ouverture sur le monde. Notre newsletter (lettre d’information en ligne) connaît un succès grandissant, c’est un signe. C’est tout à l’honneur de notre équipe, toujours disponible, patiente, à l’écoute. Avec eux, personne n’est laissé sur le bord du chemin, tout le monde est connecté! »

Pour vous abonner au magazine rien de plus simpleil suffit de cliquer sur le lien ci-dessous et télécharger le bulletin d’abonnement puis l’envoyer à la FSCF.

Bulletin d’abonnement

Pour aller plus loin :

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire