Jeunes : le sens de l’engagement

Par • 26 Oct, 2017 • Catégorie: A la une, Accueil, Actualités

Troisième jour du Réseau Jeunes. Suite de notre reportage au cœur de ce rassemblement.

Au programme aujourd’hui : débriefing de la veille et actions de solidarité. 

Après un court jeu d’inclusion, les jeunes sont invités à prendre connaissance des témoignages des habitants recueillis par les autres « porteurs de paroles » (cf l’article d’hier « Jeunes :le sens de la parole« ), disposés sur de grands panneaux colorés dans les différentes salles du lycée de Sens.  Puis, par groupe, ils discutent de ce qui les a marqué, ce qu’ils retiennent, quels échos ça fait avec ce qu’ils vivent. Les premières impressions sortent spontanément : « y’en a ce qu’ils disent franchement c’est méchant » puis mènent vers d’autres débats, les problèmes « de thunes et d’emploi » notamment. Place maintenant à un petit jeu de rôle : « si tu étais maire de ta ville, que ferais-tu pour les jeunes? » Les jeunes sont inspirés: « Je ferai construire des stades sportifs », « moi je légaliserai le cannabis pour qu’il n’y ait plus de dealers, » « j’embaucherai plus de profs pour un meilleur accompagnement des élèves. » Vient ensuite le temps de la préparation pour la restitution des travaux du lendemain. Chaque groupe présentera devant les 180 jeunes, les animateurs, des habitants et des élus le fruit de leur travail de la semaine sous la forme – originale – de leur choix.


   

L’après-midi est placée sous le signe de l’action. C’est dans la joie, la bonne humeur et sous le soleil, que les jeunes partent donner un coup de main à des structures locales. Tandis que les uns jardinent sur les espaces verts du quartier Champs-Plaisants, les autres ramassent des détritus en canoë le long de l’Yonne ou repeignent la salle à manger de l’EHPAD. Des petites actions pleines de sens qui ont permis à plusieurs jeunes de se « sentir utiles. »A plusieurs, on arrive à faire des meilleures choses que tout seul » rapporte Lucas, 16 ans, de Corbigny dans la Nièvre. Camelia, de Yutz dans le Nord-Est, semble sur la même longueur d’onde : « c’était bien parce qu’on était solidaires tous ensemble, le fait d’être en équipe ça motive. » Pour Maimouna, 20 ans de Poitiers, « ce fut une journée très intéressante mais j’aurais aimé faire plus. » Cyndelle, Calaisienne de 16 ans, a trouvé l’action importante pour « aider les autres à avoir ce que nous on a. » 


Ce soir, le lycée se transforme en « Sens Boyard, » jeu collectif organisé par le centre social de Poitiers. Épreuves sportives, dégustation à l’aveugle, Quizz, mimes, blind test …. Sens’ations garanties ! Et maintenant, une bonne nuit de sommeil bien méritée pour tout le monde avant d’entamer la dernière journée qui s’annonce riche en émotions ! 

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire