Embarquement pour Oz’aventure : un centre de loisirs par et pour les enfants

Par • 21 Juil, 2017 • Catégorie: Accueil, Actualités, Brèves

Au centre de loisirs Oz’aventure, la fédération de la Vienne ainsi que cinq centres socioculturels de la région ont expérimenté une nouvelle forme de pouvoir d’agir : celui des enfants.

Le 2 juin dernier, ce sont des animateurs déguisés en marins qui ont accueilli la centaine de professionnels de centres sociaux venus les écouter parler du « chantier ALSH » à Oz’Aventure. Outre l’ « équipage », les voiles hissées à l’extérieur et autres filets de pêches accrochés au plafond plongent directement le public dans l’ambiance. C’est dans ce décor qu’enfants et parents ont été reçus pour « embarquer en croisière » à bord du centre-devenu navire-la semaine du 20 février 2017.

Depuis plus d’un an, différents responsables ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) et la fédération de la Vienne s’interrogent sur les projets éducatifs et sur le développement du libre choix des enfants. Avec la concertation du groupe de travail, la fédération propose une action collective pour concrétiser ces questionnements. « L’objectif c’est de tester une nouvelle manière de faire qui soit surtout de l’ordre de l’éducation et moins de l’animation », précise Cécile Martineau, responsable de la vie associative de la fédération de la Vienne. C’est ainsi que le chantier ALSH voit le jour avec pour enjeux de tenir la promesse d’autonomie et de responsabilisation des enfants et l’accompagnement du changement en douceur de la posture des animateurs.

Le Centre socioculturel d’Ozon, la Maison pour tous de Châtellerault, le Centre socioculturel La Case de Vouillé, la Maison des 3 quartiers et la  maison de quartier SEVE de Poitiers se lancent dans  l’(oz’)aventure. Pour Cécile Martineau, « la force du projet c’est l’aspect collectif. » Pendant plusieurs mois, les équipes des centres se réunissent pour préparer cette « semaine test. » Car cette nouvelle pédagogie émancipatrice s’accompagne de nombreux changements. D’abord pour les animateurs. De proposants, ils passent à accompagnants. Les enfants devenant acteurs de leur temps de loisirs, ils décident du programme, rythment et orientent le quotidien. Les animateurs doivent eux veiller à l’implication et à la participation des enfants. Les parents sont aussi invités à s’investir dans la vie du centre.

Les salles ne sont plus dévolues à une tranche d’âge mais à une activité. L’attribution d’une fonction à chaque pièce a été primordiale pour donner un cadre et des repères aux enfants. La salle des commandes est le centre névralgique de la vie du bateau : les enfants viennent y proposer leurs idées. Les animateurs de cette salle sont chargés d’accompagner les enfants pour transformer leurs envies en actes : trouver d’autres participants, vérifier la faisabilité matérielle, les lieux, le moment, trouver si nécessaire l’adulte qui va éventuellement suivre le projet, planifier, communiquer. Les autres salles sont dédiées aux activités, aux jeux et au repos.

A l’heure du bilan, les retours sont plus que positifs. Oz’aventure a vu sa fréquentation augmenter de 42%. En devenant maître de leurs activités, les enfants ont ressenti un sentiment de liberté, de responsabilité et de fierté. Quant aux animateurs, malgré certaines appréhensions au départ, ils sont unanimes sur les effets bénéfiques de ce nouveau fonctionnement. Ils ont redécouvert les enfants et leurs potentialités. Tous les responsables ALSH ayant participé au projet testent ce nouveau modèle dans leurs centres. Les familles se sont elles senties parfois inquiètes par tout ce changement mais également bien accueillies et en majorité satisfaites et convaincues par la nouvelle pédagogie qui, selon une maman, « a rendu ses enfants plus autonomes ».

La fédération de la Vienne met aujourd’hui le cap sur la « contagion positive » de ce chantier. Au programme : partager leur expérience, continuer à former sur les pédagogies alternatives, poursuivre le travail engagé avec le groupe chantier et apporter du soutien à ceux qui sont en phase d’expérimentation.

Une action inspirante transposable dans votre centre. Alors, prêts à vous jeter à l’eau ?

Pour plus d’informations, les porteurs du projet ont tenu un blog sur ce chantier : http://chantieralsh86.centres-sociaux.fr/

 

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire