La FCSF signe un accord-cadre avec ses partenaires pour encourager un soutien pluriannuel et multi-partenarial des centres sociaux

Par • 16 Mar, 2017 • Catégorie: A la une, Accueil, Actualités

Le mardi 14 mars 2017, la Fédération des centres sociaux de France (FCSF) a signé pour la première fois de son histoire avec ses principaux partenaires un accord-cadre national, qui formule les engagements réciproques de chacun. En particulier, ce document encourage le développement de conventions pluriannuelles et multi-partenariales pour les centres sociaux, les plus cohérentes possible avec la durée de l’agrément délivré localement par les Caisses d’Allocations Familiales.

Une première signature de ce document avait été organisée à l’occasion des Journées professionnelles des centres sociaux (JPAG) en novembre dernier (cliquez ici pour plus d’infos), en présence de Laurence Rossignol (ministre de la famille), Daniel Lenoir (directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales – CNAF) et Bruno Lachenaie (directeur de l’action sociale de la Caisse centrales de la mutualité sociale agricole – CCMSA). Retrouvez sur cette page les vidéos des interventions de Claudie Miller (présidente de la FCSF), François Vercoutère (délégué général) et Laurence Rossignol, à cette occasion.

Les signataires du 14 mars: de gauche à droite, Patricia Lemoine, (administratrice de l’AdCF), Gérard Rivière (président de la CNAV), Claudie Miller (présidente de la FCSF), Jean-Louis Deroussen (président de la CNAF), Michel Brault (directeur général de la CCMSA) et à la tribune, Patrick Kanner (ministre de la ville)

La seconde séance de signature fut organisée mardi 14 mars dans les locaux du CafLab à Paris, un espace de rencontre mis en place par la CNAF sur le thème de l’innovation et bénéficiant des dernières technologies en matière de visioconférence. Elle a permis de confirmer le soutien de la CNAF avec la signature de son président, Jean-Louis Deroussen, et celui de la MSA, en la personne de Michel Brault (directeur général). A cette occasion, ont également apposé leur signature sur cet accord, Gerard Rivière (président de la Caisse nationale de l’assurance vieillesse – CNAV), Charles-Eric Lemaignen (président de l’Assemblée des communautés de France – AdCF, représenté par Patricia Lemoine, administratrice de l’association) et Patrick Kanner (ministre de la ville, de la jeunesse et des sports). Ségolène Neuville (secrétaire d’Etat auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion) a également donné son accord de principe pour signer ce document mais n’a pas pu être présente ce jour-là.

Cliquez ici pour lire l’article que Localtis a consacré à cette séance de signature

Signature de l’accord par M. Rivière (CNAV)

Signature de M. Kanner (Ministère ville, jeunesse et sports)

Signature de M. Deroussen (CNAF)

A travers ces signatures, comme l’a justement exprimé M. Kanner, ce sont les 3 « piliers » de la Nation qui affirment leur soutien aux centres sociaux et socioculturels: l’Etat (à travers 2 ministères et un secrétariat d’Etat), la Sécurité sociale (à travers 3 de ses « branches ») et les collectivités locales (à travers une association d’élus locaux), qui sont aussi les principaux partenaires et financeurs des centres sociaux , au niveau local et national. Il s’agit donc d’un accord historique pour les centres sociaux. Il n’est pas exclu de d’autres partenaires apposent également leur signature sur ce texte dans les semaines et les mois qui viennent, auquel cas nous nous en ferons bien évidemment l’écho sur ce site.

Le contenu de cet accord:

Les signataires de cet accord cadre affirment en effet pour la première fois ensemble que le développement social local est une forme d’intervention particulièrement adaptée dans le contexte social actuel. Faisant appel conjointement aux capacités des populations et à la coopération entre acteurs sociaux d’un territoire, il permet des regards croisés et une approche globale.

Ils affirment également ensemble leur attachement aux missions des centres sociaux et socioculturels, en particulier l’articulation de certains dispositifs d’action publique dans des domaines très divers et le soutien aux initiatives citoyennes et la dynamisation d’une démocratie de proximité.

Enfin, ils s’engagent réciproquement:

> au nom des centres sociaux, la FCSF s’engage à tout mettre en oeuvre afin qu’ils poursuivent leur travail de fond dans des domaines aussi divers que l’éducation, du soutien à la parentalité, de l’insertion sociale, de la lutte contre l’isolement, de la prévention des risques liés au vieillissement, etc.; mais aussi pour favoriser l’engagement citoyen à tous âges.

> les partenaires signataires s’engagent quant à eux à développer le recours à des conventions pluriannuelles et multi-partenariales les plus cohérentes possible avec la durée de l’agrément centre social (4 ans) délivré par les Caisses d’Allocations Familiales; ils s’engagent en outre à faire vivre des espaces de dialogue avec les centres sociaux et leur réseau fédéral afin d’agir en synergie sur les territoires au service de la qualité des projets sociaux de chaque centre social et socioculturel dans le respect de leur autonomie.

 

est chargé de communication FCSF / webmestre du site www.centres-sociaux.fr.
Email à cet auteur | Tous les Articles par

3 Réponses »

  1. Bravo pour cette signature mais ou est la pluralité des signatures féminin/masculin?
    Cordialement
    B DE NEUTER

  2. Bonjour M. De Neuter. L’accord-cadre a été signé par notre présidente Claudie Miller, par Laurence Rossignol, ministre de la santé et du droit des femmes, et il sera bientôt signé par Mme Neuville, secrétaire d’Etat. 3 sur 8, ce n’est pas encore la parité, je vous l’accorde mais nous nous en rapprochons… Par ailleurs, nous ne sommes malheureusement pas responsables des nominations aux postes de la haute administration française 😉

  3. Bonjour à vous,
    Sans doutes, celles et ceux qui ont travaillé sur des approches diagnostics partagés de développement local avec les partenaires en construisant des démarches d’évaluation citoyennes, en faisant émerger des indicateurs communs, en proposant une lecture distanciée et accessible de leur territoire de vie, seront ravis.
    On les remercie; eux, ont fait le travail permettant de construire l’outil pour rassembler expertise technique et d’usage sur un même niveau, laissant le technique, les aspects financiers à leur place pour ébaucher les enjeux de LONG TERME.
    Sans doute, avant d’être hommes ou femmes ils appartiennent à la diversité sociale (enfants, jeunes, famille dont monoparentale, séniors…) et on compris qu’ils portaient des richesses à partager!
    Sans nul doute les questions de processus décisionnaire démocratique dans une fédération d’ÉDUCATION POPULAIRE SONT POSÉS,S’EXPÉRIMENTENT, S’ADAPTENT, PEU À PEU???
    Sans doute la FCSF par ce biais s’est adapté aux réalités actuelles, en particulier le creusement rural/urbain qui s’affirme, dans ce cadre la concurrence des territoires; la baisse drastique des subventions et financements qui contraint.
    Sans nul doute, je rêve beaucoup, mais pour tenir debout…
    Portez vous bien.
    Patrick Sagon

Laisser un Commentaire