Par • 8 Jan, 2015 • Catégorie: Accueil

je-suis-charlie

est chargé de communication FCSF / webmestre du site www.centres-sociaux.fr.
Email à cet auteur | Tous les Articles par

7 Réponses »

  1. Merci Julien, nous affichons également ce symbole sur les portes de notre petit centre de campagne.

  2. Pour ma part, je me sens tellement blessée que je n’arrive ni à juguler ma colère ni la violence qui en émane
    Il est insupportable et inenvisageable d’accepter qu’on tente de nous enlever la liberté d’expression, la laïcité, l’humour, l’impertinence qui sont les signes forts des habitants de ce pays !

    Que les centres sociaux montrent en quoi ils sont les défenseurs des valeurs Dignité humaine, Solidarité, Démocratie !
    Des bannières sur les portes d’entrées des centres ou aux fenêtres
    Des brassards aux bras des animateurs, administrateurs, bénévoles, adhérents
    Tout signe extérieur de laïcité doit être mis en avant !

    Désolée, je partage ma fureur mais il y a des gestes qu’on ne peut pas laisser passer
    sans adresser un message d’opposition, de refus, de rejet.

  3. Je voudrais rajouter ceci et qui est d’importance

    Les centres sociaux sont au cœur du mieux vivre ensemble ; ils ont beaucoup à faire
    notamment sur le plan culturel :
    partager, réfléchir, découvrir, donner son avis, critiquer, argumenter
    former son esprit à des regards multiples c’est ça actuellement l’impératif de leur travail
    La culture, l’art, l’expression artistique, sont les vecteurs les plus appropriés
    pour construire ensemble une culture commune partagée à partir de nos
    différences.

  4. Merci Nicole, enfin un message « indigné » de la part des Centres Sociaux que je trouve jusqu’ici très silencieux, à moins que je sois passée à côté ??

  5. Actuellement en master 2 Ingénierie des métiers de la culture et ex professionnelle agent de développement social locale dans les centres sociaux, je rejoins Nicole Garnier dans ses propos, la culture est un levier incontournable du vivre ensemble et de mon point de vue, le pont avec le social et la culture est à remettre au travail plus que jamais, je pense d’ailleurs orienter mon travail de mémoire sur cette question. La médiation culturelle avec des pratiques d’empowerment, un levier extraordinaire pour se mettre ou se remettre debout……
    ….l’interculturel de mon point de vue, va de soi dans le vivre ensemble. Le nommer ainsi sous entend que ça ne va pas de soi et accentue peut-être les différences. Pourquoi alors accentuer les différences avec ce mot un peu « passe partout » utilisé pour nommer des projets qui devraient aller de soi quand on se rencontre, parlons simplement du vivre ensemble ? Peut-être ainsi gommer l’aspect des différences tout en sachant que l’on est sur quelques points toujours différent de l’autre quel qu’il soit mais, semblable aussi. En quoi sommes nous profondément semblable avec l’autre sans pourtant le connaître à l’avance ? Ne serait-il pas plus positif et constructeur d’approcher les choses sous cet angle et de se laisser surprendre par l’autre différent ?
    Solidairement avec les centres sociaux et les habitants !

  6. bonsoir,
    j’aurai plutôt tendance à reprendre la remarque de Lætitia. nous étudions actuellement notre adhésion à la Fédé des centres sociaux, et j’attendais vraiment une prise de position forte sans ambiguïté de la fédé sur cette tragédie.
    J’ai vu de nombreux mouvement d’éducation populaire incitant aux rassemblements, les MJC, les Francas, d’autres comme la ligue des droits de l’homme, des syndicats et j’en passe et rien des centres sociaux je suis profondément déçu…défendant des principe de laïcité , de rapprochement entre les hommes j’ai pas compris…dommage comme Obama j’ai l’impression que la réaction a été tardive, tout le monde ou presque est « Charlie » c’est pas suffisant à mon goût pour annoncer nos couleurs républicaines…

  7. Pour ma part j’ai laissé passer un peu de temps car la colère et les larmes étaient trop présentes pour exprimer d’autres réactions…Chacun sa manière a manifesté car c’est avant tout les citoyens qui devaient réagir . Nous étions nombreux à lyon dès le mercredi soir pour dire non à la barbarie et celà était essentiel et les marches de Dimanche ont montré l ‘ampleur de ma mobilisation …Maintenant il nous faut construire, mobiliser les énergies, réfléchir collectivement et il faut pour celà que la fédération Nationale et les fédérations départementales initient des rencontres où l’on pourra s’exprimer et réfléchir collectivement…il faut que tout soit mis en oeuvre pour ne plus jamais connaitre de tels moments!!

Laisser un Commentaire