Décès de Michel Séguier, compagnon de route des centres sociaux

Par • 3 Nov, 2014 • Catégorie: Accueil, Actualités, Disparitions, Zoom sur

MichelTsite

Par François Vercoutère, délégué général de la Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France (FCSF)

Le 15 Octobre 2014, Michel Séguier est décédé à 79 ans à la suite d’une longue maladie.

Il a été de ces compagnons qui marquent. Nous nous sommes rencontrés en 1996 à ma demande car j’avais dévoré le livre qu’il venait d’écrire avec Bernard Dumas intitulé Construire des actions collectives. Il y avait là, dans ce livre, la mise en forme de certaines choses qu’empiriquement nous tentions, mais aussi une mine de réflexions et de repères opérationnels pour accompagner les centres sociaux dans leurs démarches collectives.

Cette rencontre fut lumineuse, Michel était un homme d’écoute. Après avoir entendu ma demande qui était: « Venez monter avec moi une formation en Rhône-Alpes », il me répondit qu’il ne venait pas pour une fois, que si nous décidions de travailler ensemble, c’était pour du moyen terme afin d’obtenir un impact suffisant dans les pratiques des centres sociaux rhônalpins. Ainsi fut fait. Une première formation eut lieu avec Michel et Bernard Dumas en Ardèche, non loin de Privas.

Ce fut la première d’une longue série de 1996 à 2010. Ces expériences multiples ont servi de matrice à la formation actuelle proposée par l’Union Rhône-Alpes Centres Sociaux. Très consciemment, Michel a accompagné l’essaimage de cette formation pour qu’elle puisse perdurer sans lui.

Nous nous sommes recroisés régulièrement. Je me souviens d’une séance à son domicile où j’ai pu lui présenter la démarche que nous voulions mettre en œuvre pour bâtir un Congrès participatif. A nouveau ayant pris le temps d’écouter, questionnant pour bien comprendre il pointa les éléments clés qu’il ne fallait pas oublier pour réussir ce Congrès. Il participa également, discrètement mais toujours avec une pertinence incroyable, à l’élaboration du projet fédéral en cours.

Discret sur son histoire, créateur de l’école d’animateurs de Fublaines (UFCV) et de l’Institut oecuménique pour le développement des peuples (INODEP) où il côtoya Paulo Freire, il fit de nombreuses missions en Amérique latine et plus récemment en Afrique pour inlassablement accompagner des groupes dans leurs parcours d’émancipation. Il nourrissait ses interventions avec nous de ses missions à l’étranger et donnait ainsi un souffle à nos propres actions.

Sa disparition va laisser un vide mais il continuera de nourrir notre action. Nous nous sentons aujourd’hui en même temps orphelins et responsables avec d’autres d’assurer la continuité de ce qu’il cherchait inlassablement à bâtir.

est rédacteur du site centres-sociaux.fr
Email à cet auteur | Tous les Articles par

10 Réponses »

  1. Bonjour,
    Je suis la fille de Michel. Merci pour ce témoignage sur le travail qu’il a mené avec vous. Merci aussi aux centres sociaux de lui avoir offert la possibilité de mettre en œuvre, sur le terrain et en France ces concepts mobilisateurs et émancipateurs.
    Maylis Tafinine

  2. de Pierre Berjoan, le 11 Novembre 2014.
    Régulièrement j’envoie des messages à Michel que je connais depuis Sept. 1964: de la 1ère Sesion de l’ EAL à
    Olivet qui fut une révélation émancipatrice pour moi, qui avait quitté volontairement le BE Industriel après deux ans
    de Service militaire, obligatoire pour tous les citoyens français. Sollicité pour le seconder lors du démarrage de la
    2ème session, je poursuivais mon chemin comme Animateur Départemental de l’ UD CSF de l’ Ain: Association
    Syndicale des familles, à vocation émancipatrice, elle aussi avec la Formation par l’ Action et les prises de respon-
    sabilité. D’autres emplois suivirent jusqu’au Conseil Professionnel ANPE 1982-1999, et la Recherche- Action avec
    le Collège Coopératif Rhône-Alpes et l’ université.
    J’avais à coeur de lui faire part de mes travaux, hypothèses, avancées et stagnations: son écoute attentive et
    conseils furent toujours les bienvenus. Aujourdhui, pour faire connaître le résumé sur le « BAC d ela vieque je propose aux volontaires: particuliers, bénévoles, professionnels, ce sont trois résumés importants qui m’ont amené
    la réponse de Marie-Thérèse, connue elle aussi à Olivet. Très étrange « passage de relais sur les chemins de
    « la construction d’une action collective, telle qu ‘une Fondation de soutien aux Médiateurs du BAC de la Vie,
    deux marques déposées, pour faire revivre des médiations éducatives réciproque « populaires » c’est à dire pour
    toutes les citoyennes et citoyens de Bonne Volontés!… Contact LA VIE Maison des Syndicats du Rhône
    214, av. Félix Faure 69003 Lyon – France-Europe-…Planète Terre des Humains…

  3. Se révolter, s’indigner, ne pas accepter, puis rassembler, conscientisée et lutter.
    L’héritage est fort, riche, puissant graver dans le granite :
    « tout homme est auteur de son histoire et par là-même de l’histoire ».
    Emmanuel Seguier

  4. C’était le 50ème anniversaire de notre rencontre et de notre indéfectible amitié quand j’ai appris son décès. Mon épouse et moi-même l’appelions le « translucide » : partout il laissait passer la lumière, celle de chacun, celle de tous, celle des groupes et des institutions ! Tellement dense et présent, nul ne sortait indemne d’un contact avec lui ! Pour l’aventure de l’Ecole d’Animateurs d’Olivet puis de Fublaines, dès 1964 il nous avait choisi mon épouse Marie-Claire et moi, nous avait « musclé » et associé dès le début à ce grand tourbillon … Un demi-siècle après on croise toujours des hommes et des femmes qui l’ont connu et qui — depuis — n’ont jamais cessé d’éclairer le chemin ! je retiens de lui que l’on devient vieux lorsque le poids de l’expérience est supérieur au poids de l’espérance ! si nous l’aimons, espérons comme lui .

  5. Je suis Hyguette zahinda, jeune congolaise et disciple de Micher Séguier. il m’inspirait beaucoup dans son livre « Construire les actions collectives » et son souci de la transformation sociale et de sa conviction de grande envergures sur le destin de mon Afrique… Paix à ton âme mon vieux!

  6. Michel à été mon premier patron de jeune secrétaire. Par la suite sa sagesse viscérale et sa bonne humeur m’ont souvent manquées.
    J’ai bien souvent pensé à l’équipe de l’eal et de l’isfal et s’était heureuse d’avoir de leurs nouvelles.
    Que du haut du ciel michel continue de nous inspirer.

  7. Bonjour,
    J’ai rencontrai Michel une seul fos pour 3 jours dans une formatin sur le development local a l’ecole de travail social a Montrouge. Ses interventions m’on marquer pour la vie. J’au lu plusieurs de ses livres et ses paroles de lutte intelligent m’on toujurs accopagner. Aujoud’hui je travail en Pologne et je suis fiere de pouvoir le faire.
    Merci Michel

  8. Bonjour à toutes et à tous,
    je vous invite à découvrir l’association « RESOLIS » (Recherche et Évaluation de Solutions Innovantes et Sociales).www.resolis.org Cette association loi 1901 a pour mission de repérer, capitaliser et promouvoir les pratiques de terrain vertueuses et innovantes à visée sociale.

    Venez lire et télécharger leur numéro spécial :

    « AGIR CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE. DES ASSOCIATIONS ENGAGÉES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS »
    http://www.resolis.org/journal

    Je vous recommande tout particulièrement deux excellents articles de Garance Seguier :

    « L’orientation et l’insertion professionnelle : une orientation choisie, pour une réussite scolaire et professionnelle » p.38

    « Les Roms et l’école en Roumanie : un chemin semé d’embuches » (Lucie Chl et Garance Seguier) p78
    http://resolis.org/…/15_20160225_resolis_journal_education_…

    Disponible gratuitement en ligne dans le numéro spécial de RESOLIS (http://resolis.org)

    Bonne lecture.

    Michel Seguier, serait très fière de sa petite fille, autant sinon plus que son père (ma pomme) parce que les mots associatif, recherche, auteur, publication, Solutions Innovantes… résonnent à faire trembler les rochers de granits.
    Merci Garance Seguier.

  9. Merci de ne pas publier la première version de mon commentaire qui contient une faute dans mon propre nom !
    Emmanuel

  10. à Emmanuel SEGUIER,, pour un lien avec l’ association « RESOLIS »: Recherche et Évaluation des Solutions
    innovantes .  » Voici, découlant de pratiques de terrain vertueuses et innovantes , celle de Conseiller Professionnel ANPE Est-Lyonnais de 1982 à 1999 , après 18 000 entretiens et un travail collectif des CP :
    d’analyse des Pratiques qui fit l’objet d’une publication, revue « Éducation Permanente  » réf. sur Google
    à « l’ auteur P. Berjoan « …puisque j’invitais chacun à être « acteur et auteur de sa vie  » avec les « FAR » :
    protocole unique , Fiches d’ Action d’ Action Réussie : pur Soi ? et autrui ?? et la Planète ???
    Bonjour,
    l’ Association « RESOLIS  » voudrait-elle mener une expérimentation avec la Fédération des Centres Sociaux
    la diffusion de ce Protocole , permettant de réaliser l’auto-Bilan d’ Orientation , mettant en oeuvre une
    étonnante énergie : vérifiable uniquement par la pratique avec la réflexion et les partages qui suivent …
    Cela permet de « s’élever les uns les autres…de voir plus haut et plus loin de nouvelles perspectives;
    C’est un apprentissage très concret de la « transcendance sociale, culturelle, écologique, civique …HUMAINE. Tout en préparant son Classeur personnel d’ acquis et compétences :  » le BAC de la Vie  »
    Ainsi, les membres de RESOLIS…seront-ils amenés à devenir  » Médiateurs du BAC de la Vie « , tout comme les intervenants professionnels ou bénévoles des Centres Sociaux Volontaires , et les Usagers,
    parents et jeunes, ou personnes âgées, qui repèreronts ainsi l’essentiel de leur Histoire de Vie, un témoignage riche à transmettre et des savoir-faire et savoir-être « de valeur durable » à conserver.
    Qu ‘en pensez-vous? Contactez-moi…les années passent… Bien cordialement .
    Pierre Gilles Berjoan 1940/2017 – de la Promotion Olivet 001…avec Michel, Louis-Marie, etc…

Laisser un Commentaire