Rencontre au Sénat: « Les centres sociaux, des partenaires incontournables des politiques publiques »

Par • 13 Juin, 2012 • Catégorie: Accueil, Actualités, Compte-rendus, Evénements, Rencontres-débats, Vie de la FCSF, Zoom sur

La FCSF a organisé jeudi 7 juin une rencontre au Sénat afin de présenter l’action des centres sociaux aux sénateurs. Plusieurs sénateurs de la commission des affaires sociales étaient présents ou représentés lors de cette rencontre, qui a été introduite par Annie David, sénatrice de l’Isère et présidente de la commission.

Annie David (au centre), entourée de Pierre Garnier, président de la FCSF et Jean-Luc Grolleau, responsable des relations avec les parlementaires pour la FCSF

Dans son introduction, Mme David a rappelé le « rôle éminent » que jouent les centres sociaux dans les solidarités locales, tout en notant qu’il s’agit d’une « formule tout à fait particulière » d’action sociale. Elle a salué « le travail passionné, obstiné et enthousiaste » des salariés et des bénévoles des centres sociaux et leur a témoigné son « admiration« .

Après un allocution du président de la FCSF, Pierre Garnier, les premières données recueillies auprès de 570 centres sociaux dans le cadre de l’observatoire partagé entre la CNAF et la FCSF furent présentées. Ces données, qui seront rendues publiques avant l’été, montrent entre autres la diversité de l’ancrage territorial des centres sociaux (urbains, péri-urbains et ruraux). Elles révèlent également la pluralité des actions proposées par les centres sociaux, en lien avec les préoccupations des habitants, ainsi que la forte implication des bénévoles, dans les activités et le pilotage des structures. On dénombre ainsi une moyenne de 17 administrateurs par centre, ce qui représente, pour les 2100 centres sociaux agréés, environ 37 000 administrateurs au total, à quoi s’ajoutent 60 000 bénévoles dans les activités et 80 000 salariés. Par ailleurs, l’analyse du budget des centres sociaux montre qu’ils sont au coeur des partenariats institutionnels, principalement locaux, la part de financement d’Etat étant en effet assez faible.

Brigitte Bernex, Sous-Directrice Générale de l’Inclusion sociale, de l’insertion et la lutte contre la pauvreté à la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) a ensuite pris la parole. Elle a dénombré 3 points sur lesquels l’action des centres sociaux croise les préoccupations de la DGCS:

– la prévention de la précarisation et l’accès aux droits, indiquant notamment que, contrairement aux idées reçues, le non-recours aux aides sociales est aujourd’hui massif.

– le caractère collectif des actions proposées par les centres sociaux, complémentaire des dispositifs individuels proposés par ailleurs.

– le soutien à la parentalité.

De gauche à droite, François Vercoutère (FCSF), Brigitte Bernex (DGCS) et Colette Legat (CNAF)

Colette Legat, Conseillère technique à la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF) a ensuite présenté les principaux axes de la nouvelle circulaire de la CNAF relative aux centres sociaux, qui sera elle aussi rendue publique fin juin. Elle a notamment insisté sur les 3 points suivants:

– la définition de la « politique d’animation de la vie sociale » des CAF donnée par cette circulaire, dont les finalités sont l’inclusion sociale, le développement de la cohésion sociale par des actions collectives et la prise de responsabilité des usagers dans les structures d’action sociale.

– cette circulaire propose également une définition plus précise des critères d’attribution de l’agrément du projet social, reposant notamment sur l’existence d’une véritable fonction accueil, l’attention particulière donnée aux publics fragilisés et la mise en place d’actions favorisant la participation des habitants et leur prise de responsabilités.

– enfin, la nécessité pour les CAF d’engager des relations partenariales renforcées avec les autres acteurs de l’action sociale des départements.

Aline Archimbaud, sénatrice de Seine Saint-Denis, interpelle la représentante de la DGCS au sujet de la baisse de financement des postes FONJEP. A ses côtés, Giselle Prinz, sénatrice de la Moselle, et Guy Fischer, sénateur du Rhône.

A noter que ces présentations étaient suivies de temps d’échanges avec les sénateurs présents. La diminution des financements des postes FONJEP a notamment été vivement critiquée par plusieurs d’entre eux.

Le dernier temps de cette rencontre concernait la présentation de démarches de Pactes de coopération, démarches que la FCSF promeut au niveau local. Celles-ci visent à mettre en oeuvre des espaces de dialogue entre Centres sociaux et acteurs des politiques publiques locales autour d’enjeux partagés. Ces espaces devront déboucher sur des  conventions pluri-partenariales et pluri-annuelles, qui visent à mettre en cohérence les politiques d’action sociales de ces différents partenaires, en prenant appui sur la méthodologie du développement social local.

Pour en parler, la FCSF avait invité Yves Aumon, premier adjoint au maire Saint-Sébastien sur Loire (Loire-Atlantique) et Suzette Grel, vice-présidente des la Fédération des centres sociaux de Gironde. M. Aumon a témoigné  de la démarche engagée d’un  pacte de coopération  en cours d’élaboration entre les  centres sociaux de sa commune et les différents partenaires du territoire et de la plus-value de ce type de démarche. Mme Grel a quant à elle évoqué les relations qui lient le centre social intercommunal La cabane à projets dont elle est présidente avec ses différents financeurs au sein d’une instance de coopération baptisée « la coopérative », région vinicole oblige!

Suzette Gren, vice-présidente de la fédération de Gironde

François Vercoutère, délégué général de la FCSF, a conclu cette journée en appelant les sénateurs présents d’une part à défendre les centres sociaux en votant le  projet de loi de finances de la sécurité sociale (PLFSS) , en soulignant également l’importance de permettre dans les diverses réglementations, notamment nationales, les expérimentations , qui développent la solidarité, la lutte contre les formes de précarité, etc… Il a conclu cette rencontre en annonçant d’autres rendez vous de ce type afin de pouvoir « inventer ensemble une France plus solidaire« .

est chargé de communication FCSF / webmestre du site www.centres-sociaux.fr.
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire