Centres sociaux et projets jeunes (3): quand les jeunes s’investissent dans le CA de leur centre social

Par • 29 Nov, 2011 • Catégorie: Accueil, Acteurs, Actualités, Centres sociaux, Chantiers fédéraux, Education, Focus, Régions, Reportages, Rhône-Alpes, Zoom sur

Afin d’accompagner la mise en ligne du nouveau film produit par la FCSF consacré aux projets-jeunes dans les centres sociaux, nous vous proposons une série d’article approfondissant ou complétant le contenu de ce film.

Après un premier article consacré à l’expérimentation autour du soutien aux initiatives portées par les jeunes lancée par la Cnaf et les Caf, nous vous proposons ci-dessous un reportage à l’Association de quartier centre ville (AQCV) à Chambéry (Savoie). Ce centre social, dont plusieurs représentants témoignent à la fin du film, se distingue en effet par le fait que certains « anciens » du secteur jeunesse sont devenus administrateurs du centre.

Cliquez ci-dessous sur le symbole lecture pour découvrir ce film (19 min):


Les centres sociaux et la jeunesse par recproduction

C’est depuis le début des années 2000, avec l’arrivée de Gérard Renoult, directeur de l’AQCV, que certains adolescents du secteur jeunesse sont devenus membres du conseil d’administration.

Pendant à peu près deux ans, un conseil d’animation jeunesse avait été mis en place afin que les jeunes prennent part aux décisions. Gérard Renoult le décrit comme « l’anti-chambre » du conseil d’administration.
Depuis, les jeunes peuvent vraiment prendre part aux décisions en étant administrateurs. « Cela permet d’avoir un conseil d’administration plus jeune et plus ouvert. »

Aurore Hermet (25 ans) était jusqu'à récemment la Présidente de l'AQCV

Pour Gérard Renoult, son travail avec les jeunes consiste à les accompagner dans leur projet, être en capacité de les entendre, de leur faire confiance, « leur dire de ne pas baisser les bras car ce qu’ils entreprennent maintenant a un impact sur ce qu’ils feront plus tard. » Avec le secteur jeunesse, le centre social fait un travail sur la responsabilité « certes ils ont des droits, néanmoins, ils ont aussi des responsabilités. C’est ça aussi notre boulot de l’éducation populaire. Donc après, ils viennent s’investir au conseil d’administration, c’est formateur sur le plan citoyen », nous explique Gérard Renoult.

Le fait que d’anciens du secteur jeunesse se soient impliqués ou s’impliquent au niveau du C.A peut servir d’exemple. Il y a un autre facteur qui joue dans cet engagement c’est le parcours de vie des personnes, leur histoire personnelle, qui souvent ont grandi dans des milieux propices à l’engagement associatif, au militantisme.

Ce qui caractérise en plus l’AQCV c’est que quand les jeunes s’investissent dans quelque chose, cela dépasse la structure. Il existe une logique qui emmène les adolescents sur la qualification, l’engagement.

Cela étant, le centre social ne se sert pas des jeunes comme d’une réserve de futurs administrateurs et ne les pousse pas à s’engager s’ils ne le souhaitent pas.

Un soutien dans les projets des jeunes

L’AQCV agit aussi auprès des adolescents à travers le dispositif local « la bourse jeune », dont le centre a la gestion, il y est aussi jury et instruit les dossiers.

« La bourse jeune » permet à des jeunes de financer leur projet, que ce soit un voyage, un concert, une manifestation. Ils doivent donc monter un dossier qui explique leur projet futur, l’aide qui leur est accordée va de 500 à 1100 euros, cela varie selon la taille du groupe. Les porteurs de projet ont une obligation de retour, ils doivent faire connaître leur projet.

Une trentaine de projets (vacances, manifestations…) ont été instruits sur la commune de Chambéry et la proche couronne.
« Des jeunes d’autres quartiers sont venus et ont dit qu’ici « on n’est pas traité comme des animaux ». Nous les considérons comme une ressource, on essaye de faire passer une énergie que les jeunes rendent au centre. »
Le centre social essaye de faire en sorte qu’il y ait une transmission entre les différentes catégories d’âge, qu’un « passage de témoin » se fasse entre les jeunes adultes et les adolescents, afin qu’ils les aident à passer d’une catégorie à une autre.

Le travail poursuivi avec les jeunes à l’AQCV est de leur montrer que pour obtenir ce qu’on veut, il y a un minimum d’effort à fournir, c’est ça avoir des responsabilités.

est rédacteur du site centres-sociaux.fr
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire