Les Voeux pour 2011 de Pierre Garnier, Président de la FCSF

Par • 31 Déc, 2010 • Catégorie: A la une, Accueil, Actualités, Annonces, Chantiers fédéraux, Déclarations, Evénements, Infos partenaires, Mobilisation, Vie de la FCSF, Vie du réseau, Zoom sur

> Cliquez ici pour lire ces Voeux au format texte et l’imprimer pour diffusion.

Chers Présidents, chers collègues, chers amis,

L’année 2010 fut l’occasion de célébrer les 10 ans de l’adoption de notre Charte Fédérale. Que nous réserve l’avenir? Sans trop m’avancer, il me semble que nous aurons, dans les prochaines années, un certain nombre de défis à relever.

Nos centres sont en effet confrontés d’une part à un contexte social difficile: accroissement de la précarité, vieillissement de la population, discriminations liés à l’origine ou au sexe, difficultés pour les jeunes d’accéder au logement ou à l’emploi, inquiétudes liées à l’environnement ou aux ressources énergétiques, désertification du monde rural, peur de l’autre… etc. D’un autre côté, nous sommes confrontés à des incertitudes liées au contexte politique et institutionnel, au premier rang desquelles la réforme des collectivités locales ou le plan de rigueur budgétaire de l’État.

Face à ces difficultés et ces incertitudes, la FCSF agit. Elle agit tout d’abord en prenant position, comme nous l’avons fait à plusieurs reprises cette année, notamment en dénonçant la stigmatisation insupportable dont ont fait l’objet les Gens du voyage l’été dernier et plus, largement, la « politique du pilori » pratiquée par le gouvernement. Elle agit par ailleurs en renforçant nos partenariats « historiques » (avec la CNAF et l’État) et en développant de nouvelles alliances avec des partenaires publics ou associatifs: confirmation du partenariat avec la CNAV, avec ATD et l’IRDSU sur la réussite éducative, avec la FNARS, avec Mairie-conseils, le RNJA, l’ADELS ou encore avec plusieurs réseaux d’éducation populaire dans le cadre de Paroles partagées. La FCSF agit également en représentant le réseau des centres sociaux au sein d’instances nationales comme le Conseil d’Administration de l’ACSé, le Conseil National de soutien à la parentalité ou au Congrès de l’UNCCAS. Elle agit en faisant mieux connaître notre réseau: mise en ligne d’une nouvelle version de notre site internet et lancement d’une newsletter mensuelle; travail pédagogique auprès des élus locaux et des parlementaires, dans le cadre de « petits déjeuners » parlementaires (voir ici et ) et de rencontres informelles régulières, ou de la participation d’élus à des grands événements du réseau (voir ici et ) ; production de deux films (voir ici, ou ) mettant en valeur la méthode d’intervention originale des centres sociaux sur des sujets de société, etc. Elle agit aussi en soutenant le réseau lors de ses grands rendez-vous: le Congrès de la Fédération de Charente-maritime, la signature de l’accord entre la Fédération du Nord et l’Adécaf, les Journées de l’Union Régionale de Bourgogne, la Marche pour la Dignité et contre la pauvreté en Rhône-Alpes, le Forum des centres sociaux seine-et-marnais, etc. La FCSF a également pour mission de développer le fédéralisme – comme c’est le cas actuellement dans la région Midi-Pyrénées – et d’outiller les centres sociaux et les fédérations locales, comme par exemple au moment des élections régionales, ou sur des sujets de société comme le vieillissement (séminaire de Bordeaux), les discriminations (publication d’un « Repères » et conférence de Saïd Bouamama) ou la réforme des collectivités (intervention de Georges Gontcharoff lors de notre AG annuelle) ; enfin, en coordonnant des dispositifs nationaux comme l’appel au projet vacances ou « les Portes du temps ».

Ces actions, il nous faudra, en 2011, les continuer et les renforcer. A cet effet, nous pouvons d’ores et déjà annoncer l’organisation de deux grands événements: un colloque national consacré à la culture dans les centres sociaux, qui aura lieu le 7 mai prochain à la Maison des Métallos à Paris et par ailleurs, une journée consacrée aux « Pactes de coopération » prévue pour juin. En outre, signalons la publication prochaine d’un nouveau numéro de notre collection « Repères » consacré au vieillissement et la ré-actualisation de notre guide « centre social et intercommunalité » ; indiquons aussi la mise en chantier de deux nouveaux films, consacrés à l’éducation et au développement social local ; la mise en place du service civique dans notre réseau et le lancement de nouvelles expérimentations sur les thèmes de la jeunesse, du multimédia et du réemploi de matériel informatique ; mentionnons également que le travail de veille et d’information autour de la réforme des collectivités va continuer, avec notamment l’organisation de rencontres avec Georges Gontcharoff dans plusieurs régions au printemps et annonçons dès maintenant la prochaine édition des Journées Professionnelles de l’Animation Globale début 2012.

Car, dans la perspective des futurs grands rendez-vous politiques – élections présidentielles et nouvelle convention entre l’Etat et la CNAF en 2012 ; élection des premiers « conseillers territoriaux » en 2014 – il est indispensable de pouvoir nous projeter au-delà de cette nouvelle année. Quelle vision de la société notre réseau, dans son ensemble, doit-il porter? Et, du coup, quel centre social voulons-nous pour l’avenir? Pour répondre à ces questions, la FCSF s’engage officiellement, à partir de ce mois de janvier, dans une démarche de réflexion et de mobilisation pour construire le prochain Congrès des centres sociaux, qui aura lieu en juin 2013. Ce Congrès, qui sera le 8e de l’histoire de notre réseau, nous l’avons voulu participatif, à l’instar du projet d’un centre social: la première étape de cette démarche, qui s’ouvre aujourd’hui, est consacrée à la réalisation d’un diagnostic national, placé sous l’égide de la Dignité humaine, l’une des trois valeurs fondamentales de notre Charte fédérale. Quelles sont sur nos territoires les situations qui bafouent la Dignité humaine? Telle est la question que nous devons nous poser, en vue de la réalisation d’un bilan de société qui sera débattu, dans un second temps, au sein des centres sociaux ; de ces débats, émergeront des actions et des propositions solidaires qui nourriront notre grand rendez-vous de 2013.

Toutes ces actions ne pourront se réaliser que grâce à vos participations et nous avons démontré à plusieurs reprises quelle pouvait être la force du réseau.

Nous ne devons pas arrêter nos efforts, nous savons que pour certains l’avenir s’est énormément assombri ces derniers mois, mais ne baissons pas les bras !

Je vous demande, à tous les niveaux, de rester mobilisés pour défendre ce en quoi nous croyons: le centre social participatif, lieu d’expression et d’apprentissage de la citoyenneté.

Meilleurs Vœux à tous et à vos familles.

Pierre Garnier,
Président de la Fédération des Centres sociaux et socioculturels de France


est rédacteur du site centres-sociaux.fr
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire