« Précarité et protection des droits de l’enfant », colloque organisé par la Défenseure des Enfants, les 30 septembre et 1er octobre à Paris

Par • 17 Sep, 2010 • Catégorie: Actualités, Brèves, Education, Rencontres-débats

« Précarité et protection des droits de l’enfant – Etat des lieux et recommandations »

les jeudi 30 septembre et vendredi 1er octobre 2010  à l’ASIEM (Paris)

Dans le cadre de la campagne Parole aux Jeunes (entre 2008 et 2009, cf. le livre d’or de la consultation, les constats et ressentis livrés par les jeunes ont montré leurs préoccupations fortes sur la pauvreté, la discrimination, l’exclusion et les menaces que cela peut entrainer sur leur développement et leur avenir.

Dans le cadre de l’année européenne de lutte contre la pauvreté, la Défenseur des Enfants organise un colloque, les 30 septembre et 1er octobre qui, à partir de la parole des jeunes, aura pour objectifs d’interroger les acteurs de terrain pour affiner un état des lieux, de repérer les forces et les insuffisances des dispositifs de prévention, d’accompagnement et de prise en charge des enfants de familles vulnérables afin de présenter aux pouvoirs publics des recommandations permettant d’atteindre les objectifs de réduction de la pauvreté des enfants demandés par le Comité des Nations Unies d’ici 2012.

Vous pouvez retrouver le programme de ce colloque ici.

Le Défenseur des Enfants : qu’est ce que c’est ?

Le Parlement français a voté le 6 mars 2000 une loi créant un Défenseur des enfants pour montrer l’importance qu’il attache au respect effectif des droits fondamentaux des enfants.

Le rôle de la Défenseure des enfants est de défendre et de promouvoir les droits de l’enfant tels qu’ils ont été définis par la loi ou par un engagement international comme la Convention internationale des droits de l’enfant (ou CIDE) ratifiée par la France en 1990.

La Défenseure des enfants est une institution de l’Etat, qui a le statut d’Autorité indépendante afin de pouvoir intervenir de façon neutre et impartiale en faveur des enfants dont les droits ne seraient pas respectés.

La Défenseure des enfants ne reçoit d’instructions d’aucun ministre, d’aucune administration, d’aucune autre institution publique ou privée. Elle ne peut être poursuivie, recherchée ni arrêtée pour les opinions émises ou les actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions (loi du 6 mars 2000). Ce n’est pas une association.

La Défenseure des enfants est nommée par décret du Président de la République pour un mandat de 6 ans non renouvelable. Dominique Versini occupe cette fonction depuis le 29 juin 2006.

est rédacteur du site centres-sociaux.fr
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire